Le prix à payer pour sa couleur ébène au Maroc

Royal air Maroc Crédit : voixdailleurs.com
Royal air Maroc
Crédit : voixdailleurs.com

La dérision et la discrimination raciale, je l’ai vécue et j’en ai été témoin. De passage dans un couloir du quartier Ben Mrah (Oujda) avec des amis, une dame à travers sa fenêtre nous balance çà ;« Vous vous croyez dans la jungle là-bas en Afrique ? »

Nonobstant le racisme, nul ne peut nier que le Maroc est un pays génial qui vaut le coup d’être visité sans s’y installer bien sûr. Un pays aux beaux paysages, aux infrastructures sans reproche avec des sites touristiques d’envergure, de belles plages, le désert, des forêts aménagées, montagnes et cascades. Sans oublier le couscous du vendredi bien sûr. Le Maroc puissance économique au cinquième rang en Afrique est un pôle d’attraction duquel le monde ne peut  s’en passer tant sur le plan économique, politique que touristique. Bientôt dans le cercle des pays émergents, le Maroc a peu ou prou les marques d’un pays avancé en dépit de la pauvreté et de l’abrutissement de sa population dans sa majeure partie. Cela dit, sans mâcher les mots disons que la population marocaine ne mérite pas un pays aussi top. La mentalité du peuple n’est pas en adéquation avec le niveau de développement du pays.

Un Kebla au Royaume Chérifien

Dès ta descente à l’aéroport tu sentiras l’hostilité des regards qu’ils portent sur toi, tous les yeux sur toi avec un message bien affiché : « Tu n’es pas le bienvenu, rentre chez toi » qu’on peut lire sans être medium. Attention ! Certains se montrent sympas avec toi, ne te leurres pas ce ne sont pas des amis, encore moins des personnes sympas, ce n’est qu’une farce. Ils te disent bienvenue «Marahabah » nous sommes tous africains mon frère et t’appellent : khoya, sa7bi, cousin, mon ami. Bienvenu chez le xénophobe, tes espérances du Maroc vont très tôt tournées en cauchemars.

Couramment, ton substantif sera : africain, Ebola ou Azzi en Darija qui signifie noir.  Au début ça fait mal et c’est révoltant mais tu t’y habitueras. Si ça peut réconforter, toi aussi tu trouveras un acronyme pour eux dès ton premier jour à travers les ainés sur place. C’est une appellation en parfaite harmonie avec leur attitude et cet acronyme est « NANRE » prononcé NARE, qui signifie Non Africain Non Reconnu par l’Europe. Ils ignorent quasiment que cet acronyme leur est attribué, ce qui facilite la communication entre africains en parlant d’eux.

Mal vu dans les rues, dans le bus, dans les banques, bref, partout tu passes pour un machin nauséeux qu’on évite de sentir. Ils se bouchent les narines quand tu passes, pourtant ils partent au hammam qu’à des évènements :D. En guise d’illustration : Mon ami Apha Oumar et sa copine Philomène assis à l’arrière d’un taxi qui, au passage fait grimper une dame. A peine à bord, la dame se bouche les narines et sors son déodorant. Elle ne se contente pas de d’en mettre sur elle, elle en met dans la direction des deux passagers blacks assis à l’arrière.

Les agressions sont monnaies courantes là-bas, même sans objet de valeur tu es agressé et tu ne peux compter sur l’intervention de personne autour. Pour info, la ville championne dans l’agression est Mohamedia (30 minutes de Casablanca), c’est aussi l’une des trois villes les plus religieuses du pays.

Dans les bus tu te fais bouffer de dénigrement en Darija, tu es et tu seras cible permanente de dérision raciale. Etudiant black, il y a souvent des règles qui ne s’appliquent qu’à toi et très souvent tu es contraint de t’y conformer. A la fac, vous vous faites appeler « Nos amis africains » par les profs et camarades marocains. Certains profs par mépris font des parties d’explication en dialecte local et tu n’es pas obligé de comprendre, rien à foutre. C’est le prix à payer pour la couleur de ta peau et de ta provenance, ce prix tu peux le payer même sur tes notes à la correction à travers ton nom, prénom et lieu de naissance sur l’encart d’examen.

En 2014, j’ai été sélectionné avec un nigérien pour représenter l’Université Mohamed Ier au Concours Africain des Procès Simulés (Africa Moot Court). Après avoir se tapé toutes les simulations et la rédaction des mémoires de plaidoyers, l’Université a renoncé à la prise en charge du voyage pour Nairobi où a lieu le concours. L’université a éteint cette grosse opportunité pour nous parce qu’il n’y avait pas de marocain dans le lot.

Un coiffeur, un taximan ou un vendeur peut te refuser son service tout et le prix d’achat de son semblable de couleur est souvent différent du tien. Tu te fais plumer partout, de surcroit, ton loyer est le double de celui de l’étudiant marocain pour le même genre de piaule. Vous étrangers payez 80, 90 jusqu’à 100£ la chambre pour un mois mais, le marocain ne payera pas plus de 40£ maximum 50£ d’ailleurs, le loyer d’un marocain est sujet tabou, vous n’en parlerez jamais et tu ne le sauras jamais.

Les filles marocaines elles, elles adoreraient être tout le temps des blacks mais ne peuvent pas. Elles essuient des insultes tant qu’elles te tiennent compagnie, en Amphi comme à l’extérieur. Cette confidence m’a été faite par une marocaine.

Premières conversations avec le marocain: 

Toi d’où ? ou toi viens où ? (Il veut dire, tu viens d’où) Sénégal? Sénégal parce que le seul pays d’Afrique qu’il connaît, à cause des multiples coopérations entre les deux pays.

Toi muslim ? (Es-tu musulman) ? Il est très ébahi quand tu réponds par l’affirmatif, pour lui musulman ne peut être qu’arabe. Pour le khoya, vous êtes tellement différents que même ton appartenance religieuse l’étonne quand il s’agit de l’islam, il est encore dans les siècles passés puisqu’il croit que musulman n’est qu’arabe pourtant il ne l’est même pas. Pour lui tu ne peux pas être musulman avec ta couleur et ta provenance. Lui-même ne prie pas parce qu’il est musulman de sang donc pas la peine de passer à la pratique.

Parler arabe? (Tu parles arabes) ? Dans la plupart des temps, il enchaîne cette question si la précédente est répondue par OUI. Il pense que musulman, tu dois forcément savoir parler arabe tandis que lui-même ne parle pas arabe classique mais du Dariija (dialecte principal du pays).

Pourquoi vous venir étude ici ? Pas école là-bas ? (Pourquoi vous n’étudiez pas chez vous, il n’y a pas d’Université là-bas ? Questions ou provocations ? Nouveau venant, tu répondras à toutes ces questions sans coup de nerfs c’est après que tu comprendras. Comme on dit « Tu comprendras quand tu grandiras ».Personnellement j’ai déjà répondu à toutes ces questions avec un minimum de courtoisie sauf celle-là : Par quel moyen vous venez ici ? En voiture ?

Ce que je retiens du marocain :

  • Le marocain parle plus anglais et espagnol que français.
  • La plupart des bailleurs marocains apportent de gros bol de couscous tous les vendredis.
  • Le marocain est tout sauf pieux, les mosquées il y en a plein mais peu de fréquentation.
  • Le marocain au mois de ramadan peut jouer de la musique la nuit au marché et même près des mosquées.
  • Le parfum est son close friend, parce qu’il ne part au hammam que des jours spéciaux 😀
  • Le marocain profite de la prière de vendredi pour vendre ses produits. Les mosquées sont places de commerce les vendredis au Maroc.
  • Quand il ne connait pas le nom d’un noir, il l’appelle cousin ou par le nom d’un joueur noir africain qu’il connait à la télé.
  • Au Maroc tout le monde est agent du service de renseignement, je dis bien tout le monde.

Comme dans tout ensemble, il y a toujours des mauvaises et de bonnes graines. Il y a des personnes hyper sympas qui te font même oublier l’existence du racisme. C’est ce genre de marocains qui, dans la plupart des temps sont partis loin dans les études ou ont voyagé. Au Maghreb le Maroc est réputé comme  le pays le moins raciste et xénophobe. L’imagination nous donne déjà une idée sur la vie des noirs africains dans les autres pays maghrébins.

4 thoughts on “Le prix à payer pour sa couleur ébène au Maroc

  1. je suis marocain , comme ça c’est claire , j’ai lu votre article avec bcp d’admiration même si je trouve que c’est un peu choquant ,choquant non pas parce que les faits sont réels mais parce que vous n’avez pas fait l’effort d’analyser et comprendre le pourquoi du comment. je me permet de vous répondre en mon nom et pas celui de tous les marocains mais aussi en tant qu’un marocain qui a vécu 10 ans au Sénégal où j’ai été en contact avec toute la diaspora africaine dont les guinéens de Conakry, j’ai même appris un peu de polar , anani seda seda , mon wolof est nettement meilleur . ce que j’ai remarqué quand je suis revenu au Maroc , c’est l’explosion du nombre d’africains subsaharien qui sont arrivé au Maroc et qui n’y était que rare mais trop rare , c’est une bonne chose , mais j’ai aussi vu que l’intégration n’étais pas au rendez vous, pour résumer à cause de deux choses , vous arrivez dans un pays qui n’est pas cosmopolites où les gens ne connaissent pas grandes choses sur vous que ce que les médias mondiaux nous ont montré , guerre famine maladie , les gens étant influencé par ces images que les occidentaux ont inculqué dans l’imaginaire des gens , et ce n’est que récemment que les marocains commence à découvrir ce qu’il y a au delà du sahara grâce aux déplacement du Roi qui a signé bcp de coopération sud sud , d’où les mots comme nos amis les africains , la deuxième contraintes c’est la communication , les gens ici ne parle pas des langues étrangères, même les plus cultivés , donc quand vous arrivez les gens n’ont pas assez de mots pour vous comprendre et entretenir un débat , la troisième chose c’est un peuple qui n’a jamais été ouvert sur d’autres cultures donc les gens sont trop réservés pour aborder quelqu’un et sympathiser, les marocains ne sympathisent pas même entre eux que rarement , le racisme exite partout dans le monde , en arrivant au Sénégal j’ai appris que je suis Nare et que l’autre noir non sénégalais était Niaque , et que le mauritanien était Maure (sale arabe) et partout c’est la même chose , mais je me suis habitué , parce que enfin de compte j’apprend que ce n’est pas une haine raciale vicérale mais juste une ignorance de qui est l’autre , j’ai bcp d’amis et frères Sénégalais je les aimes , et j’aimes le Sénégal autant que mon pays , je le défendrai partout où je serai , et c’est ainsi , mais j’ai appris à faire le première pas à ne pas attendre que le sénégalais m’aborde , quand on m’a dit Nare j’ai souri puis j’ai essayé de comprendre , j’ai même accepté l’acronyme , bon tout ça pour le discuter il faut de la bonne volonté , ce n’est pas que je défend les actes méchants de certains, mais je vous explique que ce n’est pas parce que c’est une haine de l’autre mais c’est de l’ignorance , dans 20 ans tout cela sera du passé , dèjà que ça commence , mon superviseur au Maroc est un sénégalais , il parle darija marié à une marocaine , aimé par tout le staff chante du cha’abi … mon voisin sont noirs l’un marié et vit ici , tout commence à changer , mais pour s’intégrer n’attendez pas que les gens viennent vous sortir de la couveuse , à casablanca des jeunes black comme tu dis , ont pris l’initiative ils organisent chaque semaine une soirée multiculturelle , les gens s’éclatent et s’intègrent , prenez l’initiative , ne faites pas attention aux âgés qui vivent encore dans une époque où la France a amené des soldats noirs avec des tenus rouges pour combattre les résistants , le marocain d’aujourd’hui comprend qu’ils les ont utilisé dans une guerre qui n’était pas la leur , qu’ils était eux aussi des colonies , oublions le passé ouvrons nous sur l’avenir , et essayons de comprendre et de s’adapter , les gens changent mais lentement / merci et je confirme que ça arrive que les gens soient chiant au Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *